Actualités

Bilan mi-mandat activité municipale – groupe SED

Bilan mi-mandat activité municipale – groupe SED

Cet été, nous avons RÊVé écologie !

 

Ramonville a été une des premières villes françaises à avoir élu une municipalité écologiste. Depuis, elle a tenu ses promesses en créant un univers unique en son genre.

Résultat : les politiques des quatre coins de la région Occitanie et de plus loin encore se déplacent pour observer et s’inspirer de la réussite écolo de cette petite ville française de la 1ère couronne toulousaine.

Le centre y a été rénové et réservé aux modes de déplacement doux avec la création d’un cœur de ville dédié à la culture, cinéma, centre culturel, médiathèque, école de musique autour de la place Jean Jaurès ombragée. Piétons et vélos y circulent tranquillement car la voiture y est maintenant un oiseau rare !!

La ville est dépourvue de panneaux publicitaires. Une action de végétalisation des rues a été engagée, portée par la ville auprès des habitants, très impliqués dans cette action d’amélioration et d’appropriation de leur habitat. Les écoles et bâtiments publics ont tous bénéficié d’une réhabilitation de qualité, bien au-delà des normes actuelles, avec équipements de panneaux solaires visant à la production d’énergie les rendant autonomes en chauffage. La nouvelle école, implantée dans un éco-quartier, est un modèle du genre, bâtiment à énergie positive, entourée de parcelles de jardinage à usage pédagogique, partagées entre les résidents de la maison de retraite et enfants.

Les automobilistes des éco-quartiers laissent leur voiture aux abords, dans deux vastes garages collectifs recouverts de panneaux photovoltaïques. Ils fournissent l’électricité à plusieurs petites navettes électriques, sans conducteur, qui déposent les habitants au pied de leurs immeubles. Les toits sont végétalisés, plats et munis de panneaux solaires photovoltaïques et thermiques. Les eaux de pluie sont récupérées dans des citernes et réutilisées pour les toilettes des crèches et de l’école et de l’arrosage.

Suite à un long travail collaboratif et participatif, les associations de quartier disposent désormais de budgets spécifiques. Elles rendent compte annuellement de l’avancée de leurs projets lors de conseils municipaux déconcentrés. Ces conseils sont organisés dans des maisons de quartier qu’elles gèrent, avec des moyens en personnel mis à disposition, incitant ainsi à la participation active et critique de la population.

Vous souhaitez du dépaysement ? Venez visiter Ramonville, ville écologique exemplaire…

 

et lisez aussi notre article dans le VAR de septembre !

 

Pour le groupe Solidarité, Ecologie, Démocratie

Christine ARRIGHI, Henri AREVALO, Laure TACHOIRES, Jean-Pierre PERICAUD