Actualités

Article du VAR Ramonville Saint-Agne – Mars 2018

Article du VAR Ramonville Saint-Agne  – Mars 2018

 De l’exemplarité

22 janvier 2018, en mairie : cérémonie de remise des médailles du travail au personnel municipal. Conviés par un médaillé, nous sommes trois amis (dont une élue de notre liste) à nous y retrouver, parmi d’autres élus, familles et amis. Quelle stupéfaction de constater alors que le maire s’insurge de notre présence (hors l’élue qu’il ne peut pas légitiment faire sortir) sous prétexte que le médaillé doit respecter un devoir de réserve. Or, aucun de nous ne porte de signe d’appartenance à un quelconque mouvement politique ou autre. Il nous apparaît donc clairement que cette discrimination est basée uniquement sur nos personnes, et nos opinions. Sous la menace explicite du maire (une sanction pour le médaillé), nous obtempérons. Plus d’une centaine de personnes sont présentes et constatent alors cette exclusion, à laquelle ils ne souscrivent pas, ouvrant même la porte pour permettre aux deux exclus de suivre le cérémonial depuis l’extérieur. Cette exclusion relève d’un véritable abus de pouvoir : la menace de sanction est scandaleuse et son exécution potentiellement illégale.

Ainsi, le maire a fait pression, menaces à l’appui et sous un prétexte inventé de toute pièce, pour exclure de la maison commune deux de ses administrés dont il réprouve les opinions.

En invoquant le devoir de réserve des personnels dans un tel cas, le maire a témoigné d’une grave méconnaissance de ce devoir, qui s’applique au mode d’expression des idées, non aux idées elles mêmes : « la liberté d’opinion est reconnue aux agents publics » (Source service-public.fr) et plus grave encore, a démontré qu’il gère le personnel municipal sur la base de l’intimidation et de la menace.

Exemplaire, vous avez dit exemplaire ?!

Pour le groupe Solidarité, Ecologie, Démocratie

Christine ARRIGHI, Henri AREVALO, Laure TACHOIRES, Jean Pierre PERICAUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.