• Gymnase

Nous ne laisserons rien passer!oramip.atmo-midipyrenees.org - Indice de qualité de l'air

RAMONVILLE, SOLIDAIRE ET CRÉATIVE

RdVous – Jeudi 9 février – Conseil Municipal

RdVous – Jeudi 9 février – Conseil Municipal

Venez participer au Conseil Municipal. Dates prévues pour 2017: Conseil Municipal le Jeudi 9 février 2017 à 20h30 salle du Conseil (date modifiée sans concertation). Le sujet sera probablement le Débat d’Orientation Budgétaire.

Espace Participatif

Espace Participatif

Vous souhaitez vous exprimer, poser une question avant une réunion publique ou vous mobiliser à nos côtés, cet espace est fait pour vous.

L’équipe

L’équipe

Une équipe soudée, avec des écologistes, des citoyen-ne-s et des socialistes, 4 conseillers municipaux, 1 conseiller communautaire et un groupe soudé et participatif.

09 72 38 75 96

09 72 38 75 96

Notre répondeur est à votre disposition pour toute remarque, demande de contact, question pour la prochaine réunion publique, etc…

ACTUALITÉS

Article VAR Dec 2016

Article VAR Dec 2016

Pour vous, qui en 2014 avez voté pour la liste Ramonville Solidaire et Créative et…
Article VAR Nov 2016

Article VAR Nov 2016

  Nous sommes pour promouvoir une grande action publique en faveur des transports en commun.…
Article VAR Octobre 2016

Article VAR Octobre 2016

Nouvelle charte…de régression démocratique : suite Dans le VAR de septembre, le maire s'est vu…
Article VAR Septembre 2016

Article VAR Septembre 2016

Toujours moins...de démocratie Le 11 juillet, nous avons été destinataires d'un courrier du maire, nous…
Article VAR Juin 2016

Article VAR Juin 2016

La transparence des données publiques : une exigence démocratique   Au regard de graves dysfonctionnements signalés…
Article VAR Mai 2016

Article VAR Mai 2016

Ne pas jeter le PLB pour l’ombre de la 3ième ligne ! Les historiens trouveront…
Article VAR Avril 2016

Article VAR Avril 2016

Il était une fois  Demain Il y a quelques semaines à Ramonville, une étrange scène…
Article VAR mars 2016

Article VAR mars 2016

Article VAR - Economie Sociale et Solidaire Le 10 mars, « Le Périscope » sera inauguré par…
Article VAR Janvier 2016

Article VAR Janvier 2016

Les attentats du 13 novembre nous ont laissé en état de sidération, saisis d'un véritable…
Article VAR Décembre 2015

Article VAR Décembre 2015

(article écrit avant les événements du 13 novembre) Vite, engageons-nous pour limiter le réchauffement climatique…
La COP21 – Quel intérêt?

La COP21 – Quel intérêt?

Henri Arévalo, Conseiller municipal de Ramonville, conseiller communautaire du Sicoval, président de Midi-Pyrénées Coopdév’ (EELV) « Lors…
Article VAR Novembre 2015

Article VAR Novembre 2015

Réorganisation des services municipaux Lors du conseil du 30 septembre, l'étude d'un cabinet privé chargé…

RÉSEAUX SOCIAUX

Suivre @ChArrighi sur Twitter.

Suivre @HenriArevalo sur Twitter.

DERNIERS COMMENTAIRES

    RSC - 31/12/16 à 19h49
    Bonjour et merci de vos commentaires Tout d'abord un éclaircissement: Les 4 membres de notre groupe n'ont pas voté le point contrairement à l'ensemble des membres de la majorité PS-PC-... qui, comme un seul homme, a suivi le point de vue de Ch.Lubac (et ce comme à chaque vote en conseil, la majorité fait bloc unique). Nous avons soutenu la nécessité de reporter ces travaux actuellement inutiles. Comme vous le signalez, il n'est pas nécessaire de rajouter des emplacements bureaux constructibles sans assurance de leur potentielle revente dans le cas "hypothétique" où une station de métro serait construite en 2020... De plus de nombreux bureaux sont disponibles dans le parc (voir la photo des espaces à vendre) et de nouveaux bureaux seront construits en façade du quartier du métro. Par contre, dans le cas où une station serait construite, l'intérêt pour le parc technologique est certain, avec la continuité vers Labège et l’extension des possibilités de sociétés Economie Sociales et Solidaires (ESS) que nous défendons fortement. C'est pour cela que le Sicoval soutient cette extension. Nous ne sommes pas "favorable à la destruction d'un espace vert". Nous avons demandé le report de cette décision, mais malgré les 27% des électeurs qui ont voté pour nous, nous n'avons "que" 4 conseillers sur 33. Si vous voulez améliorer cette situation, soutenez nous ... N'hésitez pas à commenter ... Meilleurs Vœux pour 2017...! JP.Pericaud, conseiller municipal EELV.
    Thierry Paulmier - 29/12/16 à 18h25
    Tout à fait d'accord ! On a l'impression que les intérêts politiques et conflits locaux passent en priorité. Je pense d'ailleurs que si on posait la question aux ramonvillois sur ce projet, la réponse serait assez claire. Très déçu encore une fois par la position de ce groupe !
    Thierry Paulmier - 29/12/16 à 16h24
    Je ne comprends pas comment un groupe dit écologiste est favorable à la destruction d'un espace boisé et naturel !!
    Christophe Suquet - 29/12/16 à 16h04
    Le problème, d'après moi, est que le Sicoval et la Mairie vont engager le bétonnage de 18 hectares de champs et de bois !!! pour ensuite justifier une hypothétique extension de la ligne de métro. Il existe des milliers de m² carrés de bureaux vides à Toulouse et dans son agglomération, alors arrêtons de bétonner les rares espaces de verdures restants et arrêtons de détruire les arbres qui comme chacun le sait sont les poumons verts de nos villes de plus en plus densifiées. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que ce projet n'aboutisse pas... Amicalement Christophe Suquet
    SUGANO Anne - 29/09/16 à 11h09
    C'est un courrier plein de contradictions savamment orchestrées (courtoisie de surface et opposition sur le fond ) qui laisse augurer que la direction de l'EHPAD fera tout pour enterrer l'avis reçu de la CADA. Surtout pas de vagues !
    Anne Jean-Claude - 28/09/16 à 09h54
    600 000€ de trou à la fin de la saison 1, çà donnait un ton dramatique à la série .... pas encourageant du tout! La série trouve enfin le ton de l'ironie (grinçante) avec cet épisode de la saison 3! Il y a de superbes moments: l'avis de la CADA reçu tardivement, cette affirmation que sur le fond, on n'a pas d'objection à communiquer les comptes ( grandiose: pour la forme,on ne les communique pas ... à des élus au conseil municipal), le respect au élus mis en balance défavorable avec le respect (?) à la direction de l'établissement etc... Ironie grinçante ... consistant pour l'essentiel à en se moquer ouvertement des élus. J'attends avec impatience le prochain épisode
    Henri Arévalo - 15/03/15 à 09h53
    Bonjour, La question de la disparition de la collectivité "Département", pas du territoire administratif, est posée depuis longtemps. Les écologistes ont depuis longtemps porté cette idée mais des forces très conservatrices , de droite ou de gauche d'ailleurs ont mis tout en oeuvre pour conserver ce niveau politique. Nous n'étions pas loin que le Parlement adopte cette simplification mais les départementalistes ont été une fois de plus les plus forts. Le principe était de réduire le nombre de collectivité et de transférer les compétences vers les autres niveaux, dessus (Régions) ou dessous (Communautés de communes ou agglomérations ou métropoles). Par exemple, les collèges, pourraient être gérés par la région, comme le sont les lycées … Cela avait aussi des avantages d'harmonisation des politiques sociales à un niveau régional alors qu'aujourd'hui elles ne sont pas exactement les mêmes si l'on habite Fronton (31) ou Bruniquel (82). Les compétences définitives du Département toujours maintenu ne sont pas encore définitivement fixées et encore en débat au Parlement, de sorte que les électeurs vont voter et des candidats se présenter, sans savoir exactement les prérogatives exactes de l'institution. C'est ainsi, nous pouvons le dénoncer, ce qui a été fait d'ailleurs, et nous le dénoncerons encore, mais dès lors qu'un espace de travail pour influer les politiques s'ouvre, il n'y a aucune raison de ne pas tenter de s'y trouver pour peser et aucune raison de laisser à d'autres le soin de nous représenter ! C'est bien pour cela que nous présentons des candidates et candidats et espérons que les électeurs nous choisiront. Les enjeux sont importants. Le Département est une des collectivités qui possèdent des moyens d'action notamment en matière de politiques sociales. Les choix opérés influenceront la vie quotidienne des Haut-Garonnais : solidarité avec les plus fragiles, soutien aux collectivités, transports, handicap, logement, … et tant que la clause de compétence générale existera, c'est à dire la capacité à agir dans toutes les compétences, le département pourra peser sur tous les aspects de nos quotidiens … La présence d'élu-es écologistes est donc particulièrement nécessaire pour que les enjeux du développement durable et au delà les questions écologiques soient intégrées et deviennent le noyau central des politiques publiques car comme nous le disons : l'écologie est la plus belles des solidarités, notamment la solidarité avec les générations futures ! Alors oui, les citoyens marquent une distance avec le politique et malheureusement abandonnent leur pouvoir à une petite oligarchie qui s'installe dans les fonctions électives … la seule réponse à apporter est bien celle de la réappropriation par les citoyens du politique. Je ne vois qu'une seule solution, c'est que les citoyens investissent les partis politiques, à ce jour seule forme organisationnelle collective reconnue par notre Constitution pour organiser démocratiquement le débat politique et la vie politique. A l'intérieur de chacun des partis, les nouveaux adhérents ont à faire bouger les pratiques pour que la politique change vraiment car malheureusement les tendances lourdes des organisations humaines reste le conservatisme … même si ces mêmes organisations se revendiquent du progrès ! Effectivement, le sujet est complexe et long à traiter. Je vous invite donc à venir à notre région : Mardi 17 mars à 20h30 au foyer d'Occitane pour échanger de tout cela. Cordialement Henri Arévalo
    Jean-Christophe Ronnet - 15/03/15 à 08h31
    Je suis de ceux qui ne comprennent plus rien à la politique telle qu'on nous la propose. Il y aurait beaucoup de sujets à aborder sur ce thème et ce serait trop long ici. Abordons juste cette élection à venir: élections départementales. Qu'est ce qu ça veut dire? Quelle est la place aujourd'hui du département dans notre mille-feuilles administratif. Je n'ai vu aucune justification, dans aucune des professions de fois distribuées, tout parti confondu, pour convaincre le citoyen de base à aller voter en comprenant l'enjeu de cette élection dans son vécu quotidien. Où, pour être plus précis, les seules tentatives de justification, télé - radio - presse, sont des enjeux situés sur d'autres niveaux: soutient ou pas à la politique du gouvernement, préparation à l'élection présidentielle de 2017. Bref tout ce qui fait que le citoyen de base se sent dépossédé de la politique et déçu par le personnel politique institutionnalisé. Le "vague" sentiment qui domine est que l'échelon départemental est aujourd'hui caduc et que, si les politiciens, depuis plus de dix ans, étaient des gens responsables ils auraient voté à l'unanimité une loi de simplification des échelons administratifs et que cette élection n'aurait jamais du avoir lieu tant que tous les échelons de démocratie intermédiaires n'ont pas été clarifiés. Nous sortons d'une élection communale qui a déjà porté la confusion avec les nouveaux pouvoirs des communautés de commune et on nous demande aujourd'hui de voter pour un échelon départemental dont nous ne savons pas ce qu'il adviendra dans deux ou trois ans, avec une nouvelle réorganisation territoriale. Mon souhait serait, qu'au moins un groupe d'élus (je ne parle pas ici de partis et je trouve même que ce thème devrait dépasser le cadre des partis) nous explique (page web, journaux, tracts, etc) l'enjeu de cette élection et comment sont protégés (ou non) le droit démocratique du citoyen à influer sur la politique à tous les échelons (local, régional, national, européens, mondial). Cordialement
    Nicolas Tanguy Le Gac - 31/03/14 à 20h10
    Merci d'avoir eu le courage de montrer que la politique peut être teintée d'intégrité plutôt que de compromission. Il est vraiment regrettable qu'une équipe d'une telle qualité n'ait pas rassemblé encore davantage même si votre score est loin d'être honteux.
    Didier Kaczan - 31/03/14 à 12h10
    Un grand Merci d'avoir tenter d'exister en tant que représentant d'un futur solidaire ,doux ,humain ,ouvert et écologique plutôt que de n'être que des marionnettes de façade. Votre projet est enthousiasmant. Ramonville n'a pas gagné en démocratie . Et surtout que penser de la représentativité d'un maire qui ne rassemble autour de lui que 22% des inscrits !!!
    christophe - 30/03/14 à 22h09
    Bravo pour votre campagne, le quart des votants à Ramonville ont voté pour les écologistes , le ps a gagné, mais la droite augmente dangeureusement... Aux prochaines élections, ils ne pourront plus jouer sans nous... Heureusement que Ramonville est restée dans le Sicoval et pas dans le Grand-Toulouse...
    RSC - 28/03/14 à 20h30
    Madame, Je vous remercie de votre commentaire, et comprends vos difficultés, qui sont aussi celles de nombreux commerçants. Nous avons défini notre programme et notre projet lors du 1er tour (il est consultable sur le site). Nous avons notamment proposé pour la sécurité de réinvestir les quartiers avec des présences et des animations plus systématiques. Nous prévoyons aussi un bureau unique pour toutes les démarches administratives liées à la commune, voir au Sicoval (s'ils acceptent). Nous sommes très fortement engagé pour valoriser les commerces locaux, et éviter les trajets en voiture de moyenne distance. J’espère que quel que soit votre choix de vote, votre situation sera prise en compte et des réponses apportées, si elle ne l'ont pas été pendant 6 ans. Bien cordialement, et avec l'asurance de notre soutien. JP.Periacud pour Ramonville Solidaire et Créative.